Alzheimer : que faut-il savoir ?

L’Alzheimer est une affection neurologique qui touche le plus souvent les personnes âgées et qui ne se caractérise pas des sauts d’humeurs et l’oubli. C’est une affection dont l’apparition peut également survenir de manière précoce. Découvrons les causes de cette dégénérescence et les signes annonciateurs.

L’Alzheimer : qu’est-ce que c’est ?

L’Alzheimer en appellation courte est une affection du cerveau qui cause une déchéance des cellules nerveuses et leur destruction progressive. La maladie évolue de manière lente ou rapide fonction de sa gravité et occasionne la perte de certaines aptitudes cérébrales. C’est affection qualifiée de neurodégénérative puisqu’elle est la base de la destruction des neurones. La maladie d’Alzheimer est généralement diagnostiquée chez des individus ayant passé la barre des 65 voire 70 ans et leur durée de vie après que la maladie ait été constatée oscillerait autour de 12 ans. C’est une maladie dont les véritables causes ne sont pas connues mais divers travaux permettent de faire la lumière sur mode d’action. Selon des observations physiopathologiques l’affection serait due à l’accumulation de deux protéines issues de certaines cellules du cerveau, cette association va générer les troubles constatés chez les individus atteints. Si vous désirez en apprendre plus sur cette maladie, consultez cette adresse pour :plus d'informations .

Les signes annonciateurs de l’Alzheimer

L’Alzheimer est une affection qui génère de nombreux symptômes qui peuvent varier en fonction du sujet, parmi les symptômes nous avons :
L’aphasie : le sujet a du mal s’exprimer ou tient des propos en déphasage avec la réalité du moment
L’apraxie : l’individu rencontre des difficultés dans l’exécution de certains mouvements
L’agnosie : le sujet atteint de l’affection ne reconnait plus les individus autour de lui ou les objets qui l’entourent
L’individu atteint d’Alzheimer perd progressivement certaines capacités et réflexes innés en cas de danger et dans certaines situations de la vie quotidienne.
La négligence de son apparence
Les troubles liés au sommeil
L’incapacité à effectuer certains mouvements relevant de la motricité spécifique