Résiliation d'une assurance auto: ce qu'il savoir

Vos attentes ne sont plus comblées par votre assurance auto ? Ou bien, vous avez trouvé une formule chez un concurrent qui vous intéresse et vous décidez de résilier votre actuel contrat d'assurance auto ? Quelques soient les raisons qui vous motivent, voici dans cet article, ce que vous devez savoir.

  Les informations à partager pour une lettre de résiliation assurance auto

Si votre nouvelle société ne décide pas de prendre en charge la résiliation, vous êtes dans ce cas, obligé d'écrire une lettre de résiliation de contrat d'assurance auto. Cependant, il faut veiller au respect de quelques règles afin que votre demande soit acceptée et prise en compte. Lisez pour en savoir plus. Vous devez envoyer la lettre de résiliation d'assurance en lettre recommandée qui sera accompagnée d'un accusé de réception. Par ailleurs, vous devez dans cette lettre, fournir vos coordonnées complètes, la date, l'object du courrier et la référence de votre contrat. De plus, tâchez de faire part de votre souhait d'abandonner votre formule actuelle en prenant soin de préciser la raison. Toujours dans la lettre, n'oubliez pas de spécifier votre désir de percevoir le remboursement de l'éventuel trop-perçu, un relevé d'information et une attestation qui met fin à votre contrat. Enfin, vous devez signer votre lettre de résiliation assurance auto loi Chatel et l'envoyer dans les brefs délais à l'adresse que votre organisme a mentionné.

     La loi Hamon: une simplification des résiliations

Avec la loi Hamon, vous n'avez pas besoin de rédiger une lettre de résiliation assurance  auto pour destruction ou d'un modèle de lettre de résiliation assurance auto, si peut-être votre assureur s'occupe de faire le transfert de votre dossier. Cela s'avère davantage plus pratique et vous n'aurez pas à faire face à des frais supplémentaires.  La loi Hamon vous permet aussi de ne pas attendre forcément la date d'anniversaire de votre contrat avant d'envoyer la lettre de résiliation d'assurance auto. Mais vous devez faire ceci en remplissant les conditions posées par votre compagnie et attendre aussi  la fin de la première année. Enfin, il faut rappeler que la loi Hamon n'est pas seulement valable pour les voitures mais aussi pour les abonnements téléphoniques, électricité, mutuelle, etc.