Secrétaire juridique : tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

Le secrétaire juridique, comme son nom l’indique, a pour rôle de soutenir les professionnels du droit (notaires, avocats, huissiers, …) dans leurs tâches quotidiennes. Pour cela, il se doit, à la différence d’un secrétaire classique, d’avoir une connaissance suffisante de l’univers et du vocabulaire juridique. Continuez votre lecture pour en savoir davantage sur cette fonction quelque peu négligée à tort.

Revue de la fonction de secrétaire juridique

Avec la possibilité de participer à des sessions présentielles ou à distance, la durée de formation du secrétaire juridique est variable entre 6 mois et 2 ans en fonction des diplômes ou certifications à obtenir. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le besoin n’est l’apanage d’aucun secteur d’activité. Il peut être aussi bien sollicité par des professionnels du droit que des banques, collectivités territoriales, cabinets d’expertise comptable ou sociétés d’assurance. Bien que les tâches à réaliser soient spécifiques à chacun des secteurs d’activités, le secrétaire juridique contribue globalement à aider au développement du service juridique. D’où la nécessité qu’il ait une bonne connaissance de cet univers et de ses rouages. Pour toutes vos préoccupations en droit pénal, immobilier, des affaires et du divorce, rendez-vous sur le site du secrétariat juridique français pour plus d'infos et des conseils d’experts.

Qualités et missions du secrétaire juridique

Le secrétariat juridique est un poste hautement stratégique et la vitrine de l’entreprise. Il doit donc avoir une bonne présentation, une organisation irréprochable, de la rigueur, un sens de l’accueil, une orthographe impeccable et une excellente maîtrise des logiciels Microsoft Office et de secrétariat juridique (easy Quorum, Imp'Act, …). Il doit également être discret, autonome et apte à gérer le stress. Bien qu’il ne soit pas tenu d’avoir l’expertise d’un avocat, il doit disposer des connaissances fondamentales pour pouvoir pratiquer aisément son métier qui nécessitera souvent des discussions avec les professionnels du domaine. Ses missions quotidiennes vont de la gestion administrative à l’exécution des opérations juridiques notamment la rédaction des notes de synthèse et actes juridiques et la gestion des dossiers de plaidoirie.